Vilina Neykova a écrit un mémoire sur les mutations dans la communication culturelle, et plus spécifiquement dans le spectacle vivant, depuis les médias numériques.

Medias numériques et spectacle vivant, vers un changement des modes d’information et de communication culturelles

À partir d'un questionnaire, auquel j'ai moi-même répondu, Vilina Neykova tente d'établir une carte, certes limitée, de l'usage des médias numériques dans le spectacle vivant en s'appuyant sur des exemples précis.

Sommaire

  1. Introduction
  2. Présentation du terrain d'étude : trois sites d'information et d'actualité entièrement dédiés au spectacle vivant et leurs spécificités
  3. L'état économique de deux secteurs fort divergents et leurs positions vis à vis de la société actuelle
    • Le spectacle vivant
    • La presse numérique et son évolution
  4. L'évolution des médias vers de nouveaux supports créée-t-elle de nouveaux publics ? Est-ce possible d’attirer les nouvelles générations vers un art peu fréquenté via l’influence des nouvelles technologies ?
  5. Conclusion

Extraits de l'introduction

Les modes de communication et d'information numériques ont un impact capital sur la consommation culturelle et sur le développement de nouvelles formes de culture. Internet se place aujourd’hui comme l’outil le plus influent dans le domaine de l’information grâce à sa rapidité, à l’élargissement global des réseaux et à l’accès facile aux contenus. Avoir une présence sur le Web est nécessaire pour chaque acteur économique, afin de se rendre visible au plus grand nombre et de relayer fréquemment des nouvelles sur ses activités. Le secteur culturel Français a pourtant encore du mal à s’adapter à cette évolution technologique et néglige les possibilités proposées par les nouveaux médias. Le domaine du spectacle vivant est l’un des plus touchés par cette négligence et son insuffisance de visibilité sur Internet est importante.

(...)

Les trois sites au coeur de l’étude sont www.ruedutheatre.eu, www.theatreonline.com et www.theatre-contemporain.net. Ce sont des sites français qui proposent des contenus divers en langue française et ont tous pour but d'informer les lecteurs sur les actualités du spectacle vivant et les programmations des salles de spectacle. Ce qui rend cette étude plus pertinente c’est le choix de supports présentant certaines différences fondamentales dans leur organisation et dans leurs propositions, ainsi nous pouvons mieux juger du paysage médiatique théâtral et sa diversité.

Extraits de la conclusion

Cette étude rend visible les défauts existants dans le domaine de la presse numérique dédié au spectacle vivant provenant principalement des manques de publics intéressés à cet art et de la politique culturelle française qui le promeut. En ayant observé l’état de la presse numérique qui remplace de plus en plus les modes d’information traditionnels, nous pouvons constater qu’il est actuellement florissant et que les acteurs se placent davantage sur le Web afin d’être plus visibles pour un plus grand nombre de personnes, en traversant les limites du support papier qui est victime de sa matérialité. Les trois sites étudiés présentent des qualités et des défauts, mais ont chacun un point qui le distingue de l’autre et l’ouvre à de divers type de publics. Les cibles ne sont pas les mêmes pour les trois, ce qui montre une volonté de satisfaire une demande variable selon les gouts, les intérêts, la classe sociale etc. Internet se place pour le spectacle vivant comme une fenêtre ouverte vers un genre artistique touchant une partie de la société restreinte et existant a travers les préjugés formés dans les trente dernières années. A force d’essayer de rendre le spectacle accessible a tous, de le démocratiser avec des démarches politiques contradictoires, la scène théâtrale française souffre de son image vieilli et du fait qu’elle n’arrive pas a renouveler ses publics faute de l’avancement de l’essor technologique et des mutations des nouvelles générations.

(...)

Prendre en compte l’essor d’Internet et sa manière d’influencer la société actuelle est un des points essentiels faisant avancer l’activité de chaque domaine. Mettre les moyens de développer une stratégie de communication numérique ou des réseaux d’information fait partie des objectifs de productivité des entreprises. Dans la culture les choses ne sont pas plus différentes, l’importance du Web est décisive pour sa visibilité et pour son image actuel et attirant.

Je trouve que cette étude, même si elle est limitée dans ses champs, appuie encore une fois là où cela fait mal : l'absence réelle de stratégie de communication sur le web dans le spectacle vivant. Et les arguments s'appuyant sur l'absence de budget sont de moins en moins recevables.

Nous pouvons cependant remarquer que des lieux de création ou de diffusion se sont emparés du web pour, parallèlement à des sites d'informations et d'actualités comme ceux cités dans ce mémoire, communiquer avec peu de moyens sur leur programmation, leurs actions, leurs artistes. Il y a par exemple le théâtre national de la Colline qui est présent depuis plus de dix ans et proposent des contenus riches et surtout des archives (données souvent négligées par le spectacle vivant qui a tendance à écraser une programmation par la suivante). Nous pouvons remarquer aussi les mutations côté numérique dans un lieu comme le théâtre de Nanterre qui essaie de construire une présence sur les médias sociaux avec Instagram. Ou encore au théâtre national de Bretagne qui met en place un centre de ressources photographiques allant 1947 à aujourd'hui.

MAJ : Le théâtre de la Bastille est très présent sur Facebook, sur lequel il poste régulièrement, et sur Youtube ainsi que le théâtre de la Ville de Paris qui est présent sur Facebook et Twitter. Il faudrait prendre un temps maintenant pour analyser les stratégies et les usages de tous ces lieux et voir ce qui en ressort.

Ce sont des exemples, il y en a d'autres. Ce que nous pouvons remarquer cependant, c'est que ces stratégies de communications sont, au mieux, empiriques, au pire, hasardeuses. Il serait pourtant assez simple de s'inspirer de ce qui se fait ailleurs, dans d'autres lieux culturels (Brooklyn museum par exemple http://www.brooklynmuseum.org) ou dans le privé.

Télécharger le PDF

Medias numériques et spectacle vivant, vers un changement des modes d’information et de communication culturelles - Mémoire Vilina Neykova

Voir aussi :

Des slides sur "Théâtre et espaces numériques"

Similar Posts: