Mardi 5 novembre se déroulait à la #CCI de #Rennes les rencontres Veille Ouest 2013 autour de la veille collaborative. Lors de ces rencontres, plusieurs ateliers étaient proposés. J'ai d'abord assisté à celui de Pl@net Veille sur la collecte d'information.

L'art de tracker l'information sur le web

Les outils présentés lors de cet atelier sont connus, pratiques et gratuits.

Netvibes

Netvibes qui est un agrégateur de flux et évite d'encombrer les boîtes mails. C'est un outil relativement simple, permettant l'affichage de flux #RSS mais aussi de requêtes sur des moteurs de recherche. La possibilité d'afficher plusieurs dashboards est très pratique. Il est possible aussi de rendre public les dashboards si besoin est. On peut préférer Feedly qui semble plus professionnel dans l'approche (voir l'article de l’œil au carré : http://oeil-au-carre.fr/2013/06/24/qui-succedera-a-google-reader/).

Page2RSS

page2rss pour générer d'un clic un flux RSS sur une page qui n'en propose pas. C'est outil, pratique, qui ne nécessite aucune manipulation, est assez peu fiable puisqu'il choisit les données. Avec un peu plus de manipulation je préfère Dapper, qui permet de mieux cibler les données, ou Yahoo! Pipes qui nécessite par contre une approche plus technique.

Créer des alertes

Des outils d'alertes comme Bing actualités (ici un pipe pour générer des flux à la volée) ou talkwalker (qui ressemble à Google Alert dans la présentation). Pour ces outils, il faut généralement créer un compte pour pouvoir bénéficier du flux RSS, plus maniable que l'envoi par mail (l'objectif étant de ne pas encombrer les boîtes mails).

Pour aller plus loin

Lors de cet atelier, Benoît Larcher (ARIST) a aussi présenté exalead.fr, un moteur de recherche moins puissant que Google mais non américain. Il existe aussi des sites d'information qui en propose, comme le site du quotidien Le Télégramme qui permet de générer des flux RSS sur des recherches (tags), ce qui peut s'avérer très utile.

Pour l'aspect collaboratif, je regrette quand même qu'un outil comme Diigo n'est pas été présenté. Cette plateforme me semble quand même être une des plus pratique quand il s'agit de partager, d'archiver et de notifier une veille en équipe. Voir mon article sur cet outil.

La mise en place d'une plateforme de veille avec plusieurs outils gratuits apparaît abordable pour n'importe quelle structure, d'un point de vue technique. Reste quand même à établir une stratégie de veille pour encadrer au mieux cette veille sur les thématiques, les secteurs, etc (sujet abordé dans d'autres ateliers, j'imagine).

La veille est encore une pratique sous-estimée par les entreprises, ce qui peut s'avérer dramatique car il est impossible d'évoluer sans faire de prospection, et impossible de faire des prospections sans veille.

La veille est un enjeu important pour les entreprises qui n'ont pas toujours le savoir faire pour la mettre en place. Autant la veille doit être faite par l'entreprise, autant il est possible pour ces entreprises de passer par un prestataire pour l'aider à mettre en place la stratégie et les outils nécessaires. Cela permettra de gagner en temps et en efficacité et de ne pas se perdre dans les méandres d'outils parfois complexes à paramétrer.

Similar Posts: